Développement personnel, perte de confiance ou d'estime, mauvaise communication à Besançon

David pyon Psychopraticien & Coach à Besançon

Profiter des vacances pour se ressourcer, le guide


Mode d’emploi du lâcher prise en vacances

D’un bout à l’autre de l’année, les activités familiales et professionnelles s’ajoutent aux tracas du quotidien et transforment la vie en un véritable tourbillon de tâches à accomplir. Au fil des mois, la fatigue et le stress s’accumulent et impactent le corps et l’esprit. La pause estivale est une aubaine pour stopper cette spirale infernale. Au programme : décompresser, faire le plein d’énergie, et pourquoi pas, troquer les mauvaises habitudes contre une hygiène de vie plus saine. Bonne nouvelle, il n’y a pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour trouver un second souffle et s’accorder de vrais moments de détente. Le bien-être est à portée de main avec ce petit guide du lâcher prise.  

Le lâcher prise, abandon ou éveil ?

Tout d’abord, il convient de bien définir le terme de lâcher prise, largement galvaudé de nos jours. Cette notion suppose d’accepter sans émotions négatives que les choses ne se passent pas toujours comme on l’a projeté. Elle induit également une capacité d’adaptation face aux changements. En clair, il s’agit de rester zen face aux imprévus qui s’invitent dans votre planning.

La difficulté est de le mettre en application dans un monde où la performance et la perfection, érigées en modèles, génèrent une charge mentale, de la fatigue et un stress qui confine parfois au burn-out, qu’il soit familial, parental ou professionnel.

 

Or, nous ne sommes qu’humains, c’est-à-dire parfaitement imparfaits, avec des besoins physiologiques, notamment celui de se reposer.

De la maison au bureau, il y a certes d'innombrables petites choses à faire, mais à l’impossible nul n’est tenu. Pour ne pas sombrer, il est impératif de savoir poser des limites, se remettre au centre et accepter l’idée de ne pas pouvoir tout faire, sans culpabilité.

Cette prise de conscience ne se fait pas en un jour, mais elle est le premier pas vers une vie plus sereine.

Les vacances sont propices aux changements de rythme, pourquoi ne pas saisir cette opportunité pour apprendre à se relaxer ?

Déconnecter pour gagner en sérénité

De plus en plus souvent, la frontière entre vie personnelle et vie professionnelle est perméable, surtout pour les télétravailleurs. Pour profiter des congés, la coupure doit être nette afin que le cerveau enclenche le mode pause.

Avant de partir, il est conseillé de faire place nette pour la rentrée, d’activer un message d’absence sur la boîte mails et la messagerie téléphonique.

Rompre avec cette hyperconnexion fait baisser le niveau de stress, désigné comme la maladie du siècle. Plus d’un Français sur deux dit en souffrir occasionnellement, tandis que 70 % des femmes le qualifient de chronique dans leur quotidien…

 

Il est souhaitable également d’opter pour une détox digitale : exit les réseaux sociaux chronophages et autres écrans !

En effet, la cyberdépendance épuise physiquement et mentalement avec à la clé :

  • un décalage des rythmes biologiques (sommeil, heures des repas…),
  • des maux divers liés à ces excès ou à de mauvaises postures (dos, troubles musculo-squelettiques, migraine…),
  • une tendance à l’isolement.

 

Loin de ces pressions, évacuer le stress n’est que l’affaire de quelques jours, surtout si le temps ainsi libéré est mis à profit pour s’accorder plus d'importance.

Prendre du temps pour soi et vivre l’instant présent

Pendant la période des vacances, il n’y a aucune obligation. Il est alors plus facile de prendre soin de soi, mais également d’apprécier de vivre dans une temporalité “ici et maintenant”, sans appréhension du lendemain.

 

S’accorder du temps pour faire ce que l’on aime est indispensable à une bonne santé mentale.

Sur ce point, il n’y a pas de règle, car vous seul savez ce qui est bon pour vous, comme lire ou sortir avec des amis, faire des activités en famille…

Ne rien faire ou s’accorder une sieste, c’est aussi prendre du bon temps !

L'été est également la saison privilégiée pour :

  • cuisiner de bons petits plats et manger plus sainement,
  • renouer avec des activités sportives, notamment la marche que l’on peut exercer absolument partout,
  • renoncer à certaines addictions comme le tabagisme.

 

Si vous frôlez l’épuisement, c’est l’occasion rêvée pour découvrir des méthodes de relaxation, comme le yoga, la sophrologie, la méditation en pleine conscience, ou pour trouver l’apaisement avec des soins énergétiques comme le reiki.

 

Autre source indiscutable de bienfaits : la reconnexion à la nature.

Marcher en forêt, randonner en montagne ou profiter du sable et des vagues permet de renouer avec ce lien essentiel et d’activer les sens. La nature est un spectacle visuel, sonore, olfactif et tactile réconfortant et vivifiant. 

 

Ces temps pour soi apportent un bien-être physique, mental et spirituel et permettent de prendre du recul.

Stimuler les hormones du plaisir et du bonheur

Apprendre à se détendre est bénéfique non seulement pour l’esprit, mais cet état déclenche une réaction chimique corporelle : la libération d’hormones.

La dopamine, la sérotonine, l'ocytocine et l'endorphine, pour ne citer qu’elles, sont indispensables à l’équilibre de l’organisme. Ces substances délivrent des messages inhérents à nos besoins (faim, sommeil, fatigue…) et conditionnent nos ressentis (stress, plaisir, bien-être…).

Ainsi, lorsque vous adoptez une bonne hygiène de vie avec notamment une alimentation plus saine et la pratique d’une activité physique régulière, vous stimulez vos sécrétions hormonales. De plus, ce cercle vertueux, plus respectueux des cycles biologiques, abaisse le taux de cortisol, l’hormone responsable du stress.

 

Moralité : pour retrouver la forme, sortir de la routine est le seul mot d’ordre !

Profitez des vacances pour :

  • changer de tempo
  • vous reconnecter à votre environnement
  • apprécier les choses simples
  • réactiver vos sens
  • booster vos émotions positives
  • respecter vos besoins

 

Le cerveau n’a besoin que de 21 jours pour ancrer de nouvelles habitudes dans le subconscient. Si vous gardiez ces bonnes pratiques comme autant de bonnes résolutions à la rentrée ?


Articles similaires

Derniers articles

Divorce, séparation : comment surmonter une rupture amoureuse ?

Comprendre la colère pour mieux la gérer et l’apaiser

Couple, ado, travail, mieux communiquer pour éviter les conflits !

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion