Développement personnel, perte de confiance ou d'estime, mauvaise communication à Besançon

David pyon coach & thérapeute pour une meilleure estime et confiance en soi à Besançon

Les enfants,“éponges” d'une systémie familiale défaillante

informations

 

Les tensions familiales, sources de mal-être pour l’enfant 

La famille est un noyau où chaque membre est en interaction. Ces échanges se font dans un environnement influencé autant par la société et ses dogmes que par le passé de chacun. C’est dans ce milieu que l’enfant grandit et trouve sa place. Cependant, lorsque la famille va mal, ou que l’un de ses membres accumule fatigue et pression, tout le monde est éprouvé, particulièrement les enfants. Ceux-ci ressentent toutes les émotions et les non-dits de leur entourage et ne parviennent pas toujours à mettre des mots sur leur souffrance. Si la situation de crise perdure, cela peut affecter leur construction et ce, à tous les stades de leur développement. Fort heureusement, il est possible de retrouver un foyer serein ! La thérapie ou le coaching permettent d'apaiser, de donner du sens et de solutionner les troubles pour faire du cocon familial un lieu d’épanouissement pour tous. 

La systémie familiale, définition

Un système est, selon la définition de la théorie générale des systèmes, un ensemble d’éléments indépendants mais interconnectés, qui évoluent dans un environnement défini avec un but commun. Si l’une des composantes du système est modifiée, son fonctionnement général en est affecté. 

L’approche systémique de la famille est née du courant de pensée de l’école américaine de Palo Alto dans les années 50. Elle considère celle-ci comme un ensemble de personnes apparentées qui interagissent entre elles, le plus souvent au sein d’une même culture, avec des valeurs communes. 

Cette approche est valable quel que soit le type de structure familiale. Tant la famille dite nucléaire, qui correspond à un couple homme et femme qui vivent avec leur(s) enfant(s), que la structure familiale bâtie sur un schéma différent : 

famille monoparentale, seul un des parents vit avec le ou les enfants 

famille recomposée, les nouveaux conjoints ont des enfants de leurs précédentes unions 

famille homoparentale, où le foyer est composé de parents de même sexe.

 

La formation d’un couple donne naissance à une famille, fondée par des individus qui ont chacun leur propre histoire et des apprentissages différents. 

Cette construction personnelle les conduit à agir, ou à réagir, en fonction de leur vécu. 

Avec l’arrivée d'un enfant, la famille prend une autre dimension et doit assurer d’autres rôles. Désormais, elle est chargée de la fonction d’affection et de protection, mais également de socialisation avec l’apprentissage des rapports humains et sociaux, des valeurs et des normes de la société. 

Chaque modification de l’organisation familiale peut venir gripper ses rouages et fragiliser le couple, l’enfant, la fratrie… 

Ce noyau présente alors des dysfonctionnements

Il ne faut pas oublier que la famille est un système comme les autres, qui évolue en interaction avec d’autres systèmes de son environnement dans lesquels ses membres sont impliqués, comme le travail par exemple, et qui impactent son organisation, voire même sa stabilité. 

L’harmonie de la famille en équilibre permanent 

Au sein d’une famille, les causes possibles de perturbations sont multiples et variées. Si les difficultés sont parfois le fait de la situation présente, elles peuvent aussi provenir de traumatismes anciens de l’un des parents. On parle alors d’histoire transgénérationnelle

Celle-ci est le plus souvent ressentie par les enfants, tout comme les difficultés du quotidien qui leur seraient cachées, telle la perte d’un emploi, des difficultés financières ou un couple qui bat de l’aile... 

Si les mots ne sont pas mis sur la problématique, l’enfant va en avoir une interprétation, parfois faussée, et nourrir une angoisse ou des émotions qui vont peu à peu se transformer en souffrance

La famille, un pilier de la construction enfantine 

Dans tous les milieux, y compris familial, la communication est verbale ou non verbale. L’enfant entend et ressent les émotions, l’ambiance, l’énergie de son foyer. 

Ainsi, lorsque quelque chose ne va pas, lorsqu’un parent va mal, il le sent. C’est pour cette raison que l’on qualifie souvent les enfants d’éponges. Ils sont excités les soirs de fête car ils ressentent de la joie, à l’inverse, ils sont tristes si un événement grave survient et affecte un de leur proche. 

 

Trop souvent, le problème n’est pas expliqué à l’enfant, par souci de le préserver ou parce qu’on le pense trop jeune pour comprendre. 

Divorce, fatigue, stress, difficultés de couple ou professionnelles, problèmes financiers, maladie, sont tus en sa présence. 

Parfois, l’incompréhension provient du comportement inconscient d’un des parents, inhérent à sa propre histoire. Ce dernier peut avoir des attitudes ou des réactions perceptibles par son entourage. 

C’est le cas, par exemple, d'une mère abusée dans sa jeunesse, qui ressent un malaise en regardant un film évoquant le sujet, ou qui est tendue lors d’une étreinte, même amicale.

L'enfant, qui ignore cette histoire, ressent néanmoins le trouble de sa maman, mais ne sait pas l’interpréter. 

L’enfant ou l’ado peut aussi rencontrer des difficultés hors du cadre familial mais les tait pour ne pas attrister ses parents ou parce qu’il croit devoir les protéger. 

Tous ces secrets non formulés marquent profondément sa construction et entretiennent son ressenti ou son stress. 

Et de nos jours, il n’est plus à démontrer qu’un cadre non sécurisant est propice au développement de certains troubles psychologiques… 

Les symptômes révélateurs de mal-être chez l’enfant ou l’adolescent 

Que l’origine des maux soit un climat de crise familiale ou l’histoire transgénérationnelle, le mal-être des enfants et adolescents se manifeste au travers de divers problèmes comportementaux

           ● sommeil perturbé, 

           ● angoisse, pleurs, 

           ● disputes, 

           ● phobies, 

           ● tics, 

           ● addictions, 

           ● difficultés scolaires soudaines, 

           ● troubles du comportement alimentaire... 

Il est impératif de dénouer la situation pour aider l’enfant à grandir, à être lui en tant qu’individu, sans subir le poids de son histoire familiale

Consulter un thérapeute lui permet de déposer ce fardeau. 

La thérapie familiale, au secours des générations 

Le psychopraticien apporte une relation d’aide aux enfants et à tous les membres de la famille. 

Il connaît et utilise des méthodes de thérapies brèves reconnues pour leur efficacité sur les difficultés affectives ou relationnelles. 

À l’écoute du message envoyé par le symptôme, son expérience lui permet de reconnaître et distinguer les différents aspects émotionnels et cognitifs. 

 

Cette approche donne lieu à une analyse systémique et à l’approfondissement de la recherche des causes. 

En effet, 70 % des troubles peuvent être réglés avec seulement le ou les parents, évitant ainsi à l’enfant de porter une étiquette stigmatisante.

Le praticien est alors à même de proposer une thérapie familiale si son analyse laisse supposer que l’extériorisation du mal-être n’est que la partie émergée de l’iceberg. 

C’est alors le système global, le couple et la famille, qui bénéficie de son accompagnement en termes d’écoute et d’outils thérapeutiques adaptés à la personnalité de chacun.

Ceux-ci permettent de quitter rapidement angoisses et blocages en agissant sur l’inconscient ou les croyances limitantes. 

Soulager l’enfant avec l’hypnose ou la PNL 

L’hypnose ericksonienne utilise un langage imagé, métaphorique, pour ouvrir les portes de l’inconscient et mener au changement. 

La programmation neuro linguistique offre les mêmes avantages et résultats, mais elle recourt à une nouvelle modélisation des choses. 

Ces deux thérapies aident chacun à se positionner dans le “ici et maintenant” et à ne plus souffrir de faits passés dont ils ne sont pas responsables. 

Elles apaisent rapidement et durablement les états anxieux et l’ensemble des troubles associés. 

Ce sont les outils les plus utilisés, mais d’autres sont à la main du psychopraticien parmi lesquels : l’EFT, le décodage biologique, la TCC... 

 

La recherche de mieux-être pour tous peut aussi orienter les parents vers un coaching conjugal ou un coaching parental pour les accompagner vers une solution sur-mesure.

 

Thérapeute et coach certifié, je ne peux m'empêcher de faire le lien avec le monde de l’entreprise qui est aussi un système en équilibre.

Grâce à mes formations et mes années de pratique, je sais que la “crise” n’est que la partie symptomatique, et que dès lors, il est nécessaire de prendre soin de l’ensemble des membres de la famille. 

Dès les premiers signes d’anxiété, j’accompagne les enfants et leurs parents vers leur mieux-être avec mes qualités de bienveillance et d’écoute

Tous les entretiens, individuels ou familiaux, se déroulent dans le respect de la déontologie et sont soumis au secret professionnel.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion